Chronique : Donü – Guilty by Association EP

Chronique : Donü – Guilty by Association EP

Donü est de retour sur le label Nasthon Records avec l’EP « Guilty by association ». Un disque au rythme infernal qui inspecte les sonorités de la techno. Une vraie réussite.

 

Donü est un producteur lyonnais, qui s’est notamment fait connaître dans le monde de la house avec son alias, SNITCH. Depuis 2017, il produit également des morceaux plus techno avec ce nouveau nom de scène. On avait déjà pu l’entendre sur Nashton Records avec son très bon EP, « Ambivalence ».

Avec une ligne de basse d’envergure, « Guilty Association » pose les bases dès son entame. Les sonorités électrifiantes accompagnent à merveille l’autoroute des graves. Elles maintiennent l’auditeur en alerte alors que d’autres sonorités léthargiques confèrent une aura pesante et hypnotique. Dans la deuxième partie du morceau, les hi-hat impriment un rythme encore plus marqué.

Le deuxième morceau, « Oumuamua », porte aussi un rythme rapide avec des basses plus étouffées mais bien plus de variété dans les graves. Les sons autour viennent se greffer par ci par là avec un côté très épuré. Les sonorités au synthé prennent la pleine place pendant le drop qui fait monter en tension.

Le remix de Veta M surprend. Il démarre comme un morceau ambient, sans rythme. Avant de lâcher les chevaux après les 45 premières secondes. Il en résulte un titre industriel au rythme ultra-rapide. Entre techno et psytrance. De son côté, le duo Pleije, a donné un côté plus tribal au morceau avec des percussions tout en gardant le rythme techno. On part même sur une séquence acid en deuxième partie de track. Excellent.

 

Romain Conversin

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *