Chronique : Joachim Spieth – Evaporate

Chronique : Joachim Spieth – Evaporate

Plutôt branché techno, le label Affin ouvre un peu ses horizons avec un EP plus atmosphérique et presque beatless signé par le boss de la plate-forme himself, Joachim Spieth.

 

De la techno dure mais aérienne, voilà comment résumer les sorties du label Affin. Pour la nouvelle galette du label, intitulée « Evaporate », Joachim Spieth est allé fouiner du côté des nappes plus atmosphériques et sans forcément parier sur une ligne de basse lourde.

 


« La techno a de nombreuses facettes et j’ai toujours été attiré par différents aspects du son » nous expliquait le producteur allemand lors de la sortie de l’EP. C’est exactement ce qu’il fait avec « Evaporate », qui comporte un kick effacé, laissant place à une sorte de fontaine de jouvence sonore, douce, et chaude. « Decelerate » pousse encore plus le bouchon en n’ayant aucune ligne de basse à laquelle se raccrochait et en disposant les sons comme des vagues, qui vont et viennent. Proche du son de méditation, il peut se révéler efficace en intro de set.

 

Romain Conversin

Trackbacks/Pingbacks

  1. Chronique : Joachim Spieth - Evaporate - Techno... - […] Plutôt branché techno, le label Affin ouvre un peu ses horizons avec un EP plus atmosphérique et presque beatless …

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *