Chronique : Kmyle – Morning Lobotomy

Chronique : Kmyle – Morning Lobotomy

Quelques mois seulement après « Fugue EP », Kmyle retrouve le label Skryptöm pour un disque encore plus abouti que le premier. « Morning Lobotomy » nous fait dériver dans un nuage techno hypnotique. Immersion garantie.

 

La techno française a de très beaux jours devant elle, ça on commence à le savoir à force. On ne compte plus les producteurs de l’hexagone, qui imposent leur patte sur la musique techno à travers l’Europe et le monde. Dans la catégorie des jeunes artistes particulièrement excitants, Kmyle se classe aux premières places. Le Toulousain avait bousculé son monde avec l’excellent EP « Fugue » sorti en 2015 sur le label Skryptöm d’Electric Rescue. On le retrouve aujourd’hui à la tête de « Morning Lobotomy », toujours sur le label d’Antoine Husson.

 

Même si on est en plein dans le cliché, on n’hésitera pas une seconde à vous dire qu’il s’agit de l’EP de la confirmation. « Fugue » nous avait cueilli à froid, car on ne s’attendait pas à un tel niveau pour une première sortie. Le fait que le disque sorte sur le label Skryptöm nous avait cependant mis la puce à l’oreille. Ce n’est pas un secret, Electric Rescue a toujours réussi à sortir des producteurs d’exceptions de son chapeau : Traumer, Maxime Dangles, Shekon pour ne citer qu’eux. Le fait que « Morning Lobotomy », deuxième EP de Kmyle, sorte encore une fois sur Skryptöm témoigne de la confiance qu’a Antoine Husson envers son poulain.

 

 

Pour cet EP, Kmyle a décidé de produire deux titres originaux et d’offrir trois remix à « Morning Lobotomy ». Le premier morceau de l’EP se nomme « Tortured Mind » et il porte plutôt bien son titre. C’est à travers une danse ténébreuse que Kmyle veut prendre le contrôle de l’esprit de ses auditeurs. Le kick est un peu gras et suffisamment enlevée dans le but de créer une boucle entêtante. Les notes de synthés minimalistes mais dessinant un arpège travaillés, donnent le ton hypnotique du morceau, qui ne s’arrête pas de naviguer dans notre cerveau. On sort complètement lessivé et c’est aussi ça qui nous a bien plu.

 

Avec le morceau « Morning Lobotomy », on prend notre aller simple pour une cave bien sombre. Les sonorités sont moins minimalistes dans les aigus et le rythme est plus costaud. On se retrouve avec un morceau bien plus dancefloor que « Tortured Mind ». Malgré ce rythme plus groovy, les nappes de synthés et les arpèges agissent sur notre cerveau et maintiennent une forte mélancolie musicale.

 

 

Cette mélancolie est exacerbée dans le remix réalisé par Flug. Son « A Different Version Remix » est dépourvu de basse et maintient donc la tension lacrymale au maximum avec un titre vraiment nostalgique. Les accords un peu breaké maintiennent l’ambiance friendly avec les dancefloors mais les coeurs en apesanteur tout au long du track font de ce titre un véritable atout mystique. On vous le dit, on a vraiment accroché à ce morceau qui marque une parenthèse fort agréable dans l’EP. Le producteur argentin a également réalisé un remix plus techno, qui fracasse tout sur son passage avec une ligne de basse bien puissante et des boucles complètement folle. Esprit Trésor es-tu là ?

 

Enfin, pour son remix du même titre, Ilario Alicante a décidé de faire monter la pression d’un cran. Il a décidé de magnifier le kick en gardant cet excellent groove de l’original et donnant un aspect encore plus progressif au track. Les sonorités vont et viennent et la tension monte crescendo jusqu’au drop très puissant et digne des meilleurs productions sur Skryptöm. Parce que, de notre côté, on considère certains drops du label français comme les meilleurs de la discipline. Vous ne vous rappelez plus de la montée d’Oscla de Traumer ? Allez, on vous rafraîchit la mémoire par ici.

 

Si vous ne connaissiez pas Kmyle, c’est le moment parfait pour vous jeter dans le train de sa carrière car le DJ français ne va sûrement pas vous attendre. A peine deux EPs en lice et le voici déjà très haut dans la hiérarchie. S’il parvient à continuer sur ce rythme, il va nous filer claque sur claque. C’est ce que laisse d’ailleurs imaginer sa récente nomination au titre de DJ résident du collectif EXIL.

 

Romain Conversin

 

« Morning Lobotomy » de Kmyle

Sortie fin septembre sur Skryptöm Records

Acheter en digital / en vinyle

 

 

 

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *