Chronique : Nik Feral – Chains of a Haunted Soul

Chronique : Nik Feral – Chains of a Haunted Soul

Nik Feral revient sur le label Dynamic Reflection avec un tout nouvel EP, « Chains of a Haunted Soul » prévu pour sortir le 7 juin prochain. Le mystérieux producteur venu tout droit de Manchester nous offre quatre morceaux de technos extrêmement bien rythmés, parfois à la limite du mystique.

 

Il y a six mois, Nik Feral faisait ses débuts sur le label Dynamic Reflection avec l’EP « Transitions ». Cette première ayant été concluante pour les deux parties, le DJ de Manchester et le label néerlandais ont décidé de repartir sur un collaboration pour un tout nouvel EP. Il faut dire que l’univers de l’artiste correspond parfaitement aux standards du label qui met en avant une techno intelligente avec une certaine attirance pour les dancefloors.

 

Avec « Chains of a Haunted Soul », Nik Feral a voulu faire honneur au titre de son EP en jouant sur le côté assez spirituel du son. On y ressent une grande force mystique conduite par une techno généreuse, qui puise sa force dans les kicks puissants pour pouvoir avoir sa place sur les dancefloors. Si le musicien est assez mystérieux en dehors – on ne connait pas grand chose du monsieur, et c’est pour ça qu’on publiera bientôt une interview – c’est aussi le cas de ses sons, qui sont traversés par une aura énigmatique.

 

L’EP s’ouvre avec le morceau « Snow Drifting ». Le kick fait une entrée fracassante avec un accent mis sur la lourdeur, mais le rythme est beaucoup plus riche que ça en mettant en commun différentes sonorités pour créer un tempo plein de groove. Les sonorités se veulent minimalistes en haut du spectres pour créer un effet hypnotique. Quelques petites touches de synthés snt distillées par ci, par là avec toujours cette envie de ne faire que suggérer les choses pour garder cette petite part mystique.

 

 

Nik Feral continue ensuite avec « Shattered through the bones of an Englishman ». Oui, l’homme basé à Manchester aime travailler ses titres de morceaux. Idem, dans ce track, le rythme est bien groovy tout en gardant un fort accent techno. Un bip sonore fait son apparition par moment, une sorte de petite lumière sensorielle à laquelle se raccrocher tant on est facilement aspiré par le rythme. Le producteur britannique parvient à captiver l’auditeur même si la boucle est relativement simpliste grâce à de nombreuses variations dans les graves.

 

Pour « Bad Behaviour », Nik Feral hausse un petit peu le ton avec un kick plus étouffé mais surtout plus frappant. Avec ce morceau, l’atmosphère est déjà beaucoup plus sombre. Le kick bénéficie que de peu de variation et c’est plutôt au niveau des sonorités en arrière-plan que la clé du morceau réside. Par petites touches, le producteur de Manchester balance quelques nappes de synthés, lourdes de sens, mais qui s’envolent tout doucement dans le spectre, entourant l’auditeur d’une aura difficilement perceptible. Pendant le drop, le producteur coupe la ligne de basse et laisse aller ses notes de synthés, sans jamais trop en faire, toujours en laissant le soin à l’auditeur de plonger de lui-même à l’intérieur. Il se dégage ainsi du titre une immense mélancolie mais aussi une impression de huis clos. Assurément, le coup de maître de l’EP selon nous.

 

Pour finir, Nik Feral continue de plonger son auditeur dans un état quasi second avec le morceau « Samuraï ». Là, encore, l’atmosphère est pesante grâce à aux nappes de synthés. Le rythme est cependant plus varié que dans « Bad Behaviour », si bien qu’on ne sait pas trop sur quel pied danser, et tant mieux car on adore être bousculé. Le rythme est très entraînant, mais on a aussi envie de succomber à l’introspection induite par les sonorités dans le haut du spectre.

 

Si les deux premiers titres de l’EP « Chains of a Haunted Soul » de Nik Feral sont de très bonnes pièces techno – bien qu’un brin ordinaires – les deux morceaux en face B font basculer l’EP dans un véritable thriller émotionnel à base de kick et de nappes. Nous, quand il y a du rythme et de l’introspection, on adhère directement, donc ici, tous les ingrédients sont réunis pour un EP de grande qualité.

 

Romain Conversin

 

Suivre Nik Feral : Facebook/Soundcloud

 

« Chains of a Haunted Soul » – Nik Feral

Sortie le 7  juin 2016 sur Dynamic Reflection

Acheter sur Bandcamp

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *