Chronique : Swann & Moriarty – Varzea EP

Chronique : Swann & Moriarty – Varzea EP

Swann & Moriarty nous revient à la production avec un EP extrêmement rafraîchissant, qui tranche totalement avec les codes actuels de la musique électroniques et qui nous plonge dans un son résolument retro-futuriste. « Varzea » sortira le 14 novembre sur Céladopole.

 

Ca faisait un petit moment qu’on avait pas entendu parler de Celadopole et on est bien content de les revoir à la baguette pour un nouveau disque. Surtout que « Varzea EP » est une réussite. Le disque ne peut pas vraiment être catégorisé dans un style précis tellement il puise dans diverses influences. Un vrai vent de fraîcheur.

 

« Bark » décrit une atmosphère suintante avec des notes de guitares, qui apportent un côté encore plus grave. Ce n’est pas dans le kick que réside la force du morceau, qui se veut presque doux et qui donne plus de profondeur à chaque sonorité. « Igapo » porte une patte plus electro dancefloor avec un beat plus acéré et des variantes dans les graves. Les touches atmosphériques permettent de garder la portée cosmique et tribale entrevue dans « Bark ».

 

 

C’est dans « Amazone » que Louis appose la vraie patte dancefloor qu’on lui connait un peu plus. L’aspect musical n’est pas éludé, mais le kick se veut beaucoup plus pêchu. Le morceau grouille d’influences et on basculerait presque un peu dans le funk par moments. L’EP se conclue par un immense remix de « Bark » produit par l’inévitable Leave Things. Fidèle à sa réputation, le producteur tricolore a passé le morceau original à la moulinette des ténèbres pour délivrer une atmosphère encore plus lourde et mélancolique. Orgasmique.

 

Romain Conversin

 

Acheter l’EP sur Bandcamp

 

 

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *