Chronique : T_st – Destination Unknown

Chronique : T_st – Destination Unknown

Le jeune duo arménien T_st fait ses débuts sur le label Dynamic Reflection avec un EP bien sombre et techno. Sorti à la fin du mois de juillet, « Destination Unknown » convie l’auditeur dans un voyage qui lui fera perdre aussi bien la notion du temps que de l’endroit où il se trouve.

 

A travers ses « Nursery Series », qui mettent en avant les talents de demain, le label Dynamic Reflection parvient à nous faire découvrir des artistes extrêmement doués. C’est le cas des deux membres du duo T_st. Mis a part leur nationalité arménienne, on ne connait pas grand chose sur les deux loustics et ce n’est pas forcément plus mal, étant donné qu’on ne se basera que sur le son pour pouvoir juger de la qualité de leur EP.

 

On doit simplement avouer que retrouver deux producteurs arméniens, c’est une énième preuve du côté cosmopolite de la musique électronique et ça nous rassure sur la capacité des pays plus en difficulté à sortir des talents bruts. Oui parce qu’on va pas se le cacher, on a tellement été subjugué par cet EP, qu’on parie quelques billets que T_st fera partie des duos qui comptent sur la scène dans un futur proche. Oui oui !

 

 

On démarre donc le voyage sensoriel avec le morceau « qq3 », qui nous installe tout de suite dans le vif du sujet avec un kick plutôt lourd. L’attirance pour les dancefloors est palpable à mesure que se propage les notes plus spatiales du morceau. On sent que côté basse, on veut dicter le rythme et faire danser l’auditeur et, en parallèle, l’aspect mental est subjugué par la danse des notes en aigus, très mécaniques. Si on ferme les yeux, il est déjà trop tard, nous sommes emportés dans un tourbillon noire et on ne reste en éveil que grâce à la lueur des étoiles tout autour de nous. Le côté noir de la composition est calibré à la perfection et atteint son paroxysme lors du drop, qui laisse échapper un véritable souffle ténébreux.

 

Le track « qq4 » se veut encore plus hypnotique que son prédécesseur avec un kick toujours très affûté et un enchaînement infernal de sonorités aigües. Le morceau prend ensuite son envol grâce au rajout de nappes atmosphériques qui détendent l’ambiance et qui permettent à l’auditeur de retrouver une seconde jeunesse et de respirer un minimum. Elles permettent également de structurer la reprise des basses, qui se veut aussi jouissive que le premier morceau. A ce petit jeu là, les deux Arméniens régalent littéralement.

 

 

Pour construire « qq5 », T_st a décidé de rendre l’ambiance encore un brin plus irrespirable. On sent presque la sueur autour de nos murs en écoutant le morceau tant l’atmosphère est tendue. Comme dans les morceaux précédents, le kick revêt une importance capitale et prolonge le plaisir du morceau sur la piste de danse. La structure du morceau ne change pas trop de « qq4 » avec un côté très hypnotique dans la première moitié du son, qui se transforme progressivement vers un son plus planant dans la seconde partie à la faveur des nappes mélodiques très sacro-saintes.

 

Le dernier morceau, intitulé « qq6 » s’avère encore plus dancefloors que ses pairs. Le kick est plus rapide, les notes sont un peu plus dansantes mais gardent cet aspect hypnotique. Avec panache, le titre clôture l’EP avec une force monumentale et une aura toujours mystique.

 

« Destination Unknown » est une véritable machine à laver le cerveau. A travers quatre morceaux, le duo arménien parvient à maintenir une tension tout le long et à créer un univers à mi chemin entre le lumineux et l’anxiogène. L’aspect répétitif est manié à la perfection et les basses font craquer les fondations pour obtenir une certaine ode aux dancefloors. Si on accouple cette idée avec des nappes atmosphériques et une ambiance religieuse, on se retrouve avec un EP extrêmement déroutant et jouissif.

 

Romain Conversin

 

« Destination Unknown » de T_st

Sorti le 25 juillet 2016 sur Dynamic Reflection

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *