Chronique : Time Traveler – I’m Made of Stars Remixes

Chronique : Time Traveler – I’m Made of Stars Remixes

L’album de Time Traveler, I’m Made of Stars avait déjà bien plus à la rédaction. L’EP de remixes qui en a découlé avec des grands noms à la baguette, nous a convaincu avec une techno salissante.

 

Time Traveler nous avait complètement hypnotisé avec sa techno noire, toute en retenue. Son album, parfois infernal, parfois lourd, révélait une face bien sombre du producteur, qui s’était toutefois bien éloigné du côté dansant de la musique. Pour s’en rapprocher un peu, il a fait appel à quatre remixers pour rendre ses titres plus dancefloor friendly tout en gardant la patte obscure caractéristique de ses productions.

 

 

Le casting de l’EP est en tout cas très bon puisqu’il regroupe des pointures. Brian Sanhaji est à la tête du remix du morceau « Stardust ». L’original, assez anxiogène nous a donné l’impression d’être enfermé dans un gros bâtiment industriel type hangar. Le producteur a noirci le tableau en brouillant les sonorités mais en y apposant un rythme bien plus costaud. Baas Mooy s’est permis une relecture du titre « Currupttion » en le rendant bien plus hypnotique et linéaire.

 

Black Asteroid a complètement changé l’ambiance du titre « Interstellar », à la base très étouffé, le morceau a vu son spectre prendre une ampleur bien plus grande avec des sonorités plus large et un rythme beaucoup plus rapide. C’est cependant DJ Hyperactive qui nous a réellement convaincus avec son remix de « D1 Chronicles of 1957 ». Le producteur américain a réussi à imprimer son rythme grâce à des arpèges entêtant et un rythme varié.

 

Romain Conversin

 

 

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *