Chronique : Various Artists – Broken Promises

Chronique : Various Artists – Broken Promises

Sorti le 22 juillet dernier, l’EP « Broken Promises » renferme tout ce que le label Just This a de mieux à nous apporter avec trois titres composés par des artistes montants et déjà bien installés de la scène underground. Pisetzky, Tom Trago, Eduardo De La Calle et Kelpe font ainsi passer les frissons de cette deep techno aux accents pop.

 

Depuis ses débuts, le label milanais Just This n’a pas lésiné sur les moyens pour sortir des disques d’artistes qui se révèlent très vite comme des futurs talents de la scène électronique. De là à parler de dénicheurs de talent, il n’y a qu’un pas qu’on franchira aisément. En même temps, il suffit de jeter un oeil aux artistes du label : Max Cooper, Locked Groove, Hunter/Game, Ripperton, Christian Löffler, Axel Boman, Lake People, que du lourd…

 

 

Plus récemment, on a pu découvrir Pisetzky grâce au label italien et cet artiste figure dans nos tops de l’année 2016 avec des sorties marquantes comme « Elevation EP » et plus particulièrement le morceau « Hide », qui avait marqué les esprits. On retrouve d’ailleurs l’artiste transalpin sur l’EP « Broken Promises » en duo avec Tom Trago. Preuve que le label italien sait marier à la perfection les artistes en devenir et ceux un peu plus chevronnés. On retrouve ainsi le génialissime Eduardo De La Calle, mais aussi Kelpe, qu’on connaît un peu moins.

 

L’EP s’ouvre sur le morceau collaboratif de Pisetzky et Tom Trago. Si aux premiers abords, ce duo avait de quoi surprendre, il s’avère que le morceau pondu par les deux hommes est excellent. Il combine en effet le côté très deep et profond des productions de Pisetzky et l’aspect plus atmosphérique et planant des compositions made in Tom Trago. « Perù » nous transporte ainsi dans un pays imaginaire coloré mais légèrement menaçant. La légèreté des sonorités de synthés tranchent avec cette envie de frapper plus fort dans les graves. Le titre se montrer donc particulièrement attrayant pour les dancefloors tout en gardant cette part d’onirisme seyant à une écoute dans le calme.

 

 

On retrouve ce côté atmosphérique et léger avec le morceau « Mondo 8 » d’Eduardo De La Calle. Les synthés rappelant une ambiance un peu années 80 à la Scarface. Avec une ambiance dansante et mélancolique en même temps assez compliquée à atteindre. Dans les basses, ça tape sans coup férir et cela offre un joli panorama des différents climats que peut créer le producteur espagnol.

 

Enfin, Kelpe termine l’EP avec un titre lui aussi très planant. C’est d’ailleurs l’une des volontés premières de cet EP, qui se veut assez contemplatif. Avec « Dry Riser », le producteur britannique dessine une trame très ambient avec des sonorités un poil vintage. Le côté mélancolique cher au label italien est également bien représenté par ce morceau sans tomber dans l’extrême pathos.

 

 

Avec ce Various Artists, Just This exprime sa vision de la musique électronique de la plus belle des manières à travers les compositions de producteurs tout aussi talentueux les uns que les autres. Les sons s’emboîtent parfaitement les uns aux autres pour créer une galette de trois morceaux profonds, lourds de sens et planants.

 

Romain Conversin

 

Various Artists – Broken Promises

Sortie le 22 juillet sur Just This

Acheter sur Beatport

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *