Elrow London court après sa médaille d’or

Elrow London court après sa médaille d’or

L’Elrow s’installe du côté de Londres les 19 et 20 août prochain. Pour cadre de ces deux jours, l’ancien site olympique 2012 : le Queen Elizabeth Olympic Park. Les têtes d’affiche comme Seth Troxler ou Jamie Jones vont se succéder derrière les platines.

 

Mais où l’Elrow va s’arrêter ? Le concept créé à Barcelone a déjà posé ses valises dans différentes villes d’Europe depuis quelques années. En mai 2017, il s’exportait avec succès du côté de Shanghai. Désormais, l’événement espagnol va inaugurer une nouvelle forme de fête à Londres. Non plus une seule journée, mais deux, sur le principe festival. Les 19 et 20 août.

 

Si on doit résumer l’elrow en quelques mots, la musique qui y est jouée vient plutôt chercher dans la tech-house et des sons très dancefloor. Les artistes jouent en général dans un cadre gigantesque, où les accessoires pullulent. Bouées gonflables, confettis, canons CO2 et performeurs déguisés ou montées sur échasses. Le côté mi-cirque, mi-carnaval est complètement assumé.

 

Dans l’antre des Jeux Olympiques

Dans le cas de Londres, le festival de deux jours ne dérogera pas à la règle elrowesque consistant à investir un lieu particulier. Pour une soirée déjà baptisé officieusement « Rowlympics », les organisateurs ont décidé de s’installer au Queen Elizabeth Olympic Park. Là où cinq auparavant, les athlètes courraient après les plus grands exploits sportifs.

 

elrow-town-olympic-park-map

 

Malheureusement, Usain Bolt ne sera pas de la partie, mais l’elrow a d’autres atouts dans sa manche. Notamment sur sa programmation, qui est fournie sur deux jours de festivités. Et là, c’est un panaché de grands noms de la musique électronique. Le samedi, on retrouvera Jamie Jones, De La Swing ou encore Marc Maya.

 

Luther derrière les platines

Mais c’est surtout le dimanche, que la programmation est la plus touffue. Jamie Jones sera encore de la partie mais il jouera en B2B avec Seth Troxler. L’alchimie fonctionne bien entre les deux bonhommes qui aiment proposer une house chaloupée et bien rythmée.

 

 

Les deux headliners sont loin d’être seuls puisqu’on retrouvera aussi Santé & Sidney Charles. Et surtout Butch. Qui proposera une facette un brin plus techno, quoique le propos du producteur allemand s’est housifié avec le temps.

 

Grande surprise pour les consommateurs de séries (et fans de films d’ailleurs), un immense acteur britannique jouera à la maison. En effet, Idriss Elba, qui a aussi un gros passif de DJ jouera sur une scène annexe. La perspective de voir Luther derrière des platines est franchement excitante.

 

Acheter ses tickets pour le dimanche

 

Romain Conversin

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *