Interview – Sébastien Thoen, l’esprit électro

Interview – Sébastien Thoen, l’esprit électro

On connaissait Sébastien Thoen en trublion affublé du statut de fouteur de merde avec sa bande d’Action Discrète, ou en présentateur débridé du Journal Du Hard sur Canal+. On l’a également aperçu en chef de cérémonie d’un jeu baptisé Hashtag ou Dièse sur D17 (désormais devenu CStar), mais on connaissait moins son amour des musiques électroniques. Alors on s’est dit qu’il serait de bon ton de l’interroger sur le sujet. Bien occupé par le tournage de la nouvelle pastille « Canal Bus », avec la bande d’Action Discrète et diffusée dans Le Grand Journal, Sébastien Thoen, a pris le temps de répondre à toute nos questions. Entre quelques piques humoristiques et une mauvaise foi manifeste, il a quand même prouvé avec aisance qu’il n’était pas le dernier venu quand il s’agissait de parler de musiques électroniques.

 

Techno Cadeau : quel a été ton premier souvenir avec la musique électronique ?

Sébastien Thoen : le film « La soupe aux choux », quand la soucoupe de la denrée (Villeret) se pose dans le jardin du Glaude (De Funès), il y a une nappe de synthé bizarre et incroyable. Du niveau du générique du film du dimanche soir sur la une, tu te rappelles ? Au fait t’as quel âge ? C’est l’époque ou musique électronique rimait 9 fois sur 10 avec le futur, l’espace, les extraterrestres… Comme si cette musique n’était pas humaine.

 

Dans les années 90, cet art musical était vu comme une musique de drogué décérébré et passait pas forcément bien dans la société. Tu te plaçais de quel côté à cette époque-là ?

Des drogués décérébrés évidemment ! Je vais te dire, ça ne passait pas bien d’abord parce que de mémoire, les gens trouvaient ça trop minimaliste et réducteur comme musique. Ils avaient le souvenir de la musique dansante précédente : la disco avec des groupes et des chanteurs, et là ils ne captaient pas la dimension musicale et orgasmique de la chose. Ils se disaient « c’est pas des musiciens, ils jouent pas, c’est le même morceau en boucle, c’est une boite à rythme à la con, etc ». Ce qui est drôle, c’est que ça venait de la masse qui n’a bien souvent jamais joué d’un instrument de sa vie ! Ah les gens… On dit des choses horribles sur les gens aujourd’hui mais il faut savoir que les gens d’avant étaient déjà un peu cons.

 

Qu’est ce qui fait que tu aimes cette musique-là ?

J’aime la disco, le jazz et les musiques de film. L’electro est finalement un condensé et une évolution de tout ça, non ?

 

Certains préfèrent la consommer en club, d’autres à domicile ou les deux. Toi c’est quoi ton kiff ?

En club rarement, les drogues ont bousillé la fête. Attention, je suis de droite mais il m’arrive d’être sensible, sans être trop réac. Alors je m’explique : chacun fait ce qui veut mais les drogues ça peut être rigolo quand ça rend les gens souriant et festifs. Le problème c’est que là, tout le monde fait la gueule, parle en boucle tout seul et fait chier son voisin. Sans parler que ça tue la drague car les filles sont dans leur trip et les mecs ne pensent qu’à se défoncer. Et faut arrêter : les fêtes c’est fait pour communier sur de la bonne musique… L’alcool, la drogue, c’est secondaire. DSK, par exemple, n’a pas besoin de drogue pour passer des bonnes soirées.

Mais pour répondre à ta question, le top pour écouter de l’electro : dans mon jardin, en Provence, sous mon olivier, au soleil couchant, écouter un morceau de drum n’ Bass indienne type Badmashh and Shri avec une cigarette roulée de Manali Charas. Là oui, on frise le nirvana et on se demande bien pourquoi on fait autre chose que ça dans sa courte et insignifiante vie.

 

 

Tu as déjà essayé de passer derrière les platines ? Ca donne quoi Sébastien Thoen behind the decks ? Plutôt techno bien dark ou une house un peu plus éthérée ?

C’est assez minable car je sais pas mixer, enchaîner les morceaux sans que ça bugue. Résultat, je raconte des blagues entre les chansons et ça passe à peu près parce que les chansons sont bonnes et les blagues pas toujours nazes. Je passe plutôt de la house et de l’electro pépère. Je suis un fan du label français Versatile : Château Flight, I:Cube, Zombie Zombie, Acid Arab etc… Il y a tellement de trucs fabuleux dans leurs productions et ce sont des pionniers. Le premier Motorbass de Zdar aussi. Le Superdiscount de De Crécy. J’aime bien également les remix des groupes qui ne sont pas forcément électroniques : par exemple, le remix de « My Moon my man » de Feist par Boys Noize est fantastique. Tout comme le « Four to the floor » de Starsailor par Thin White Duke. Après, ce qu’il faut c’est que les gens dansent et que ça sente le sexe et la transpi’ donc déjà tu poses tes couilles en mettant Cerrone.

 

Tu as tourné un reportage en immersion dans le monde criminel marseillais. Tu t’es immiscé dans la cité phocéenne et dans la région du Sud-Est et tu as pu connaître la culture techno du sud. Des lieux qui t’ont marqué ? On sait par exemple que tu es allé au Baby quelques fois…

Le Baby est un club fantastique tenu par un type fantastique, Samir, qui est, de plus, un ami de 20 ans… D’autre part, j’ai 75% des parts du Baby et il m’arrive même d’y faire dame pipi. Pour le reste, je ne parlerai qu’en présence de mon avocat.

 

Tu as aussi longtemps vécu dans la capitale. Qu’est-ce que tu penses de la montée en puissance de la mode de la techno avec des clubs qui fleurissent un peu partout dans Paris ? Tu voudrais mettre des lieux en évidence ?

Je ne connais pas assez la scène parisienne. J’ai un bon souvenir du Batofar, ça date donc non ? (ndlr : détrompe toi, Sébastien, il se passe toujours de bonnes choses là-bas). J’ai aussi fait dans les années 90 quelques soirées « Respect » au Queen et quelques Free party dans les squats du 13ème notamment et franchement c’était chouette. Ah si je suis passé à une « Concrete » sur une grande péniche y a un an, c’était pas mal.

 

« Dans Action Discrète, dès qu’on a pu placer un morceau électro, on l’a placé. »

 

On sent quand même que le public parisien de ce genre de soirées est très jeune, au contraire de ce qu’on peut voir en Allemagne par exemple. Tu ne te sens pas parfois un peu en décalage ?

Tu veux dire que les Allemands ont tout compris et que ce n’est pas la première fois dans l’histoire du monde ?! T’es un peu gonflé je trouve… Non mais c’est vrai que les Français, même à Paris, passé 30 ans, ils sont fatigués, ils ont deux mômes et des crédits, ils sortent plus ! Et puis, ils doivent se dire « je suis en couple, ça sert à quoi de sortir finalement ? ». Ils n’ont pas complètement tort, t’auras beau avoir vu le meilleur DJ qui met le meilleur son du monde, si à 5 heures du mat’, t’as pas roulé de pelles, t’auras passé une soirée de merde. Moi je suis en couple et j’aime sortir avec ma copine, donc oui par rapport à pas mal d’occidentaux, je suis déjà en décalage.

 

Vous n’aviez jamais pensé à parler du sujet des musiques électroniques dans un Action Discrète ?

Dès qu’on a pu placer un morceau électro on l’a placé. On a fait une parodie de Daft Punk appelé Daft Punch’. Très con mais assez drôle. Sinon, un de nos meilleurs sketchs s’est déroulé à la Techno Parade en 2006. Le char de l’UMP pro Sarkozy avec un remix du titre « Call on me » (devenu « Sarkozy président » pour le coup). Je pense que tu le trouves sur le web (ndlr : le méchant Canal+ a bloqué les vidéos…). Mais c’est certain qu’on est quand même assez ringard dans le groupe, les autres surtout. On a plutôt tendance à parodier Sardou au lieu d’Aphex Twin.

 

 

Côté artistes, tu nous fait une petite liste des DJs qui t’ont le plus marqué musicalement parlant ? Humainement aussi ? Tu dois en connaître quelques-uns. On est d’ailleurs sûrs qu’il doit bien y avoir quelques salauds dans le lot… Tu nous balances des dossiers ?

Désolé, je connais pas de DJ. En revanche, je fréquente quelques boulangers. Et bien figure toi qu’ils n’ont rien à dire, pas beaucoup de talent et qu’ils se la racontent ces dindons en plus.

 

Tu animes le journal du Hard, tu as ton mot à dire sur les musiques que vous pouvez passer dans les reportages ? Un petit peu de techno ça se marierait bien avec l’émission non ?

Le BPM de base de la « house » n’est qu’un copié-collé du coït sexuel. L’émission est donc dès le départ une ode à la musique électronique et ses origines.

 

 

Enfin, il y a quand même une petite guerre entre l’esprit techno assez libertaire et pas prise de tête et les paillettes du monde du show-biz. Tu fais partie de ces gens qui crachent sur ce qui brille ou tu parviens à apprécier ces deux ambiances assez éloignées ?

J’aime le rosé classé, l’anchoïade et Franck Sinatra…ça te pose un problème ?

 

Du coup, la soirée parfaite elle est comment pour toi ?

Je viens de te répondre… Si en plus y a Emmanuel Macron et Jean Marc Morandini alors là !

 

 

Quiz express

 

Ton morceau fétiche du moment ?

Yuksek qui remixe mon pote Chassol : « Odissi part 2 ». Le dernier Justice, « Safe and Sound », est fort aussi.

 

 

Le morceau qui ne te quitte jamais depuis des années ?

Un morceau de Mark Bell, le sorcier de Björk. C’est sur son album solo, c’est le track 1. C’est une bombe, mais je me rappelle plus du titre. Laisse tomber, je vais répondre autre chose (ndlr : on a cherché un peu après coup et c’est peut-être le morceau « Emma » issu de l’album Surge). Y a aussi le morceau instrumental de Phoenix « Love like a sunset ». Ces mecs sont des génies et comme tout génie ils sont bons même dans un style qui à la base ne leur ressemble pas. Sinon, pour rouler sur le périph’en scooter, parce qu’y a du synthé et de la bonne humeur, il y a « Jump » de Van Halen : une bombe.

 

 

Si tu ne devais nommer qu’un seul artiste ?

Un français yes ! le grand I:Cube. Son album « Adore » est pour moi le meilleur album electro sorti à ce jour. Brillant, dansant, relaxant, pointu, accessible, intemporel… Ca vaut un Led Zeppelin « 4 » ou un « Grace » de Jeff Buckley !

 

Plutôt before ou after ?

After ! genre after diner, au digeo ! 22H30 / Minuit ! Eh, j’ai bientôt 40 ans !

 

Un lieu où tu rêves de faire la fête au moins une fois dans ta vie ?

Les Baumettes à Marseille.

 

Romain Conversin

2 Comments

  1. This Guy is amazing !

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *