Interview – Speaking Minds

Interview – Speaking Minds

Speaking Minds est un duo italien composé de Marco Paladin et de Simone Sinatti. Les 2 jeunes DJs ont connu le succès très rapidement depuis leur lancement en 2011, et ce sur la scène internationale grâce à leurs très bonnes releases sur My Favorite Robots, ou en encore AEON. Ils ont réussi à se libérer de leur emploi du temps très chargé pour répondre à quelques unes de nos question.

 

On aime bien toujours poser la question, pourquoi avoir choisi Speaking Minds comme nom de scène ?

Bonne question ! Comme vous pouvez l’imaginer, l’appellation c’est assez important. On a choisi Speaking Minds après une longue délibération, parce qu’on voulait exprimer nos idées, nos pensées et notre passion à travers notre musique. La musique, c’est la langue de nos esprits, nos idées, en on parle à travers elle.

 

Vous êtes un très jeune duo. Depuis quand vous connaissez-vous ?

On se connaît depuis 2011, l’année à laquelle on a décidé de lancer Speaking Minds. À l’époque on était 3 avec Filippo Carnio, mais juste au premier semestre. Avant la release de notre EP en solo Amnesia EP sur My Favorite Robot Records, on était plus que 2, et là que c’est officiellement lancé le projet sur la scène électronique mondiale.

 

Comment avez-vous percé sur la scène italienne ?

On a pas vraiment percé en Italie pour dire vrai, parce qu’on est quand même plus reconnus en Europe en général plutôt que juste en Italie. Ce qui nous a aidé, c’est d’avoir fait de bonnes productions supportées par des poids lourds comme Dixon, Mano Le Tough, Laurent Garnier, John Digweed, Mind Against et beaucoup d’autres.

 

PIC04web

 

Un magazine a élu votre track Yaoundé dans son top 50 de 2015, et on est plutôt d’accord. Vous pensez qu’il y a un avant et après Yaoundé  dans votre carrière ?

Si on devait choisir un morceau qui a changé notre carrière, c’est Yaoundé, c’est sûr. C’est notre track le plus vendu et tout le monde nous demande de le jouer quand on est en tournée. Plus de 40.000 plays sur Soundcloud sans compter le soutien des plus grands DJs. C’est quelque chose d’absolument incroyable pour un jeune duo comme le notre !

 

 

Pourquoi vous avez appelé votre dernier EP Runners, avec des morceaux intitulés Marathon, ou The Last Step ? Vous êtes sportifs ou rien à voir ?

Non, pas du tout en fait, mais on pense que c’est toujours très important de garder une connexion entre les morceaux, leur nom et l’EP dans sa globalité. On a produit the Last Step en 2014 (ouai, y’a 2 ans plus ou moins !) et le nom est venu tout seul, parce que la première partie avec l’arpège s’efface pour revenir tout doucement comme si c’était le dernier pas qui t’amenait enfin à un paradis musical. On adore vraiment ce morceau, l’un de nos préférés c’est certain. Fin 2015, on a fait Marathon, on a tout de suite senti la connexion avec The Last Step. Quelques différences bien sûr mais la même intensité. C’est pourquoi on a décidé de trouver un nom similaire, avec un long développement des synthés presque fatiguant, on s’est dit que Marathon passait crème. C’est comme ça qu’est né l’EP !

 

 

Parfois, on entend un track dans un club ou dans un podcast, et l’artiste met des mois, voire des années à le sortir. Pourquoi vous pensez que ça prend aussi longtemps ?

Il y a un peu de tout. Des fois les labels ont un emploi du temps très chargé au niveau des releases (sur un an aussi des fois), donc quand tu signes une démo, tu dois attendre que tous ceux qui ont signé avant toi soient sortis. Dans d’autres cas, des artistes veulent créer la hype autour de leur track, comme si ça allait devenir un anthem. Des fois, ils veulent juste attendre un peu pour le peaufiner.

 

Les rips sont très irrespectueux selon notre avis. Si un artiste veut partager un snippet, il le fait.

 

De nos jours, on vit dans l’ère du « Track ID », où tout le monde veut savoir tout de suite comment s’appelle tel track. De quel coté vous situez vous, vous êtes plutôt du genre à toujours dévoiler la tracklist ou vous préferez garder du mystère ? Pourquoi ?

La curiosité est une bonne chose. Toujours. Ça veut dire que tu t’intéresse, que ça t’attire, c’est toujours bon. On pense que des fois, les gens devraient juste apprécier le moment présent, écouter la musique et danser.

 

Que pensez-vous des rips ? Certains disent que c’est une bonne chose, c’est de la promo gratuite, d’autres disent que c’est une honte, un manque de respect total envers l’artiste ou les labels . Vous ?

Les rips sont très irrespectueux selon notre avis. Si un artiste veut partager un snippet, il le fait. Les gens sur la toile ne devraient pas penser qu’ils ont le droit de faire ça. On aimerait pas que vous rippiez notre musique pour la mettre sur Soundcloud, non.

 

Quizz express

 

Vinyle ou digital ? Les 2, juste la bonne musique prime.

Live ou DJ set ? Simone DJ set, Marco live

Le dernier film que vous avez vu ? Spotlight

Dernière série ? Mr Robot

Le morceau du moment ? Denis Horvat – Exit

Le track qui vous colle à la peau : ? Larry Heard presents Mr. White – The Sun Can’t Compare

EP préféré de 2015 ? Hunee ) Hunch Music

L’endroit où vous avez joué qui vous a fait le plus rêvé? Tenax Club Florence

L’endroit où vous révez secrètement de jouer ? Fabric London

Votre plus grande peur ? Un monde sans musique!

 

Téo Dréan

 


 

[English Version]

 

We always like to ask first, why did you choose this name Speaking Minds?

Good question! As you can imagine, the choice of the moniker is very important.
From that moment on, everyone will recognize you with it, that’s why our choice after a long deliberation was “Speaking Minds”, as we wanted to express our ideas, thoughts and passion through our music. Music is the language of our mind, our ideas, and we talk through it.

 

You’re a very young duo. Since when do you know each other? When did you launch this project?

We know each other us from 2011, year when we met and we created the Speaking Minds project. Back in the days we were 3 alongside Filippo Carnio, but just in the first year and half. Before the release of our first solo EP on My Favorite Robot Records, Amnesia EP, we became 2, and that was actually the official launch of the project in the electronic world scene.

 

How did you break through the italian techno scene?

Breaking the Italian techno scene is not totally exact in reality, as we are more recognized around Europe instead of in Italy for sure.
Doing some good productions being supported from heavyweight DJs like Dixon, Mano Le Tough, Laurent Garnier, John Digweed, Mind Against and many more surely helps to break the scene and getting recognized anyway!

 

A magazine elected Yaoundé as one of the top 50 tracks of 2015, and we also agree. Would you say there was a before and after Yaoundé in your career?

If we have to choose a track that changed our career till today, Yaoundé is definitely the one. It has become our most sold track and the one everyone ask us to play when we travel around for our gigs. It actually counts around 42K plays on Soundcloud, without counting all the support we got from leading exponent of the electronic music scene for it. That’s amazing for a young and new duo as we are!

 

Why did you name your last EP Runners, with tracks named «Marathon» or «The Last Step»? Are you into sport?

Not at all in reality, but we think is very important to keep a connection between the tracks, their IDs and the full EP. We firstly made “The Last Step” in 2014 (yeah, 2 years ago more or less!) and the IDs came on its own as the main break with the arps going off then slowly coming back is like a “last step” to a musical heaven. We are really fond to that track, one of our favorite for sure. Late 2015 we made Marathon, and we heard immediately the connection of it with “The Last Step”, with some difference for sure but with the same intensity. That’s the reason why we decided to find a similar ID that would fit with the track structure, a long and exhausting evolution of the synth, as a Marathon is for a runner.
That’s how the EP is born!

 

Sometimes, we hear a track in a club or in a podcast, and the artist will release it only months later. Sometimes it even takes more than a year! Why do you think an artist would want to wait so long? Is it only because of things like the slow procedure of pressing vinyls or is there something else?

Both the things have their weight. Sometimes labels have a very long schedule of releases (also for a full year) so when you send your demos and they sign them, you have to wait for all the ones already on the pipeline. In other cases, artists wants to create some hype around a track if they’re sure it will be an anthem, or even simpler they’re not sure if they like it enough to release it!

 

Nowadays, we live in a «Track-ID-era», where everybody wants to know right away what’s going on. On what side are you? Would you always provide a tracklist or would you like to keep some mystery? Why?

Curiosity is always a good thing, always! It means you’re interested in something, so it’s always positive. We think anyway that sometimes people should just enjoy the moment, listen to the music and dance to it.

 

Some unreleased materials are then so awaited, that some people rip it out of online podcasts and share them on soundcloud to the community, for « promotional purposes only ». A lot of people think it’s a disgrace for artists, some other say it’s a great way to diffuse your sound for free. What do you think of these rips? For instance, we elected your unreleased track made with Pisetzky to be one of the top 10 expected tracks of January.. would you mind if you’d see it ripped out of your ARDOR podcast and posted on soundcloud?

RIPs are a very unrespectful thing in our opinion. If an artists wants to share a preview of his upcoming tracks, he do it on its own. The people around the web shouldn’t feel entitled to do that without any permission of artists and labels.
Due to our point of view, we’ll not surely be happy if we’ll see our track made together with Pisetzky ripped our from our ARDOR. podcast.

 

Quiz express

 

Vinyl or Digital? Both of them, playing out good music is the important thing

Live or DJ set? Simone DJ Set / Marco Live

The last movie you’ve seen? Spotlight

The last TV series you’ve seen? Mr Robot

The track of the moment for you? Denis Horvat – Exit

The track which never leaves you? Larry Heard presents Mr. White – The Sun Can’t Compare

Your favorite LP of 2015? Hunee – Hunch Music

The place you’ve played which amazed you the most? Tenax Club Florence

The place where you secretly dream to play? Fabric London

Your biggest fear? A world without music!

 

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *