ITW : Whitesquare, entre Italie et Moyen-Orient

ITW : Whitesquare, entre Italie et Moyen-Orient

Patron du label Lyase Recordings, Whitesquare est avant tout un producteur de talent. A l’occasion de la sortie de son dernier EP « Heartbeat » sur son propre label, le DJ italien nous a raconté ses jeunes années dans la musique électronique, mais aussi son quotidien en tant que chef de label. L’occasion d’apprendre qu’il faudra compter sur lui et Lyase Recordings en 2016 !

 

English version below

 

Peux-tu nous expliquer un peu le choix du nom de scène Whitesquare ?

J’avais un projet avec un ami, et nous nous appelions Blacksquare à l’époque. On mélangeait les genres ensemble, un genre de gros « mashup », mais nous nous efforcions d’utiliser le maximum de textures de la mouvance underground, et on y rajoutait quelques acapellas. Ensuite, j’ai décidé de partir plus sur mes productions en solo. Quand un label s’est intéressé à moi, on m’a demandé quel nom de scène j’avais choisi. J’ai transformé le « black » en « white » et c’est comme ça, que j’ai très vite trouvé mon nom de scène.

 

A partir de quel moment t’es-tu tourné vers la composition de morceaux électroniques ?

J’ai commencé très tôt, je devais avoir entre 15 et 16 ans. J’avais une démo du logiciel Fruity Loops, et je passais des heures à jouer avec quand je rentrais des cours. Mais c’est en 2011, que j’ai vraiment commencé à me mettre à fond, et sérieusement dans la production. J’ai abandonné l’idée même du temps libre, pour apprendre, m’entraîner, essayer encore et encore de comprendre cet art. Depuis cette année précise, les choses ont commencé à aller dans le bon sens.

 

Très tôt, tu t’imaginais faire carrière et vivre de la musique électronique ?

Non je n’étais pas sûr du tout de pouvoir en vivre. Il y a eu des moments où j’ai vraiment pensé à tout laisser tomber, et aujourd’hui encore ça m’arrive. Mais à chaque fois que ça m’est arrivé, quelque chose de positif s’est passé en même temps, et cela m’a fait changer d’avis.

 

C’est très bien d’être un DJ italien, mais pas en Italie…

 

Quels sont les artistes, qui t’ont donné envie de produire ce genre de musique ?

Cela évolue avec les années. Mais je dirai que j’ai été beaucoup influencé par la scène de Détroit allant de Carl Craig à Derrick Carter, en passant par Derrick May, ou Underground Resistance. Ce sont vraiment mes artistes « classiques » favoris. Ils m’ont donné envie de faire ce que je fais aujourd’hui.

 

Tu viens d’Italie. Est-ce un pays, dans lequel il est facile de percer en tant que DJ ?

C’est très bien d’être un DJ italien, mais pas en Italie… Pour des raisons obscures, les promoteurs en Italie préfèrent appeler les artistes locaux, que s’ils sont connus. Je trouve cela plutôt malheureux, surtout que nous avons énormément de talents en Italie…

 

Tu as également des origines du Moyen-Orient. Quelle importance ont-elles sur la musique que tu produis ?

On peut sentir la patte du Moyen-Orient dans mes morceaux. Ils ont cette touche mélodique, qui vient de la période où j’ai vécu à Tel Aviv. C’est une ville avec un million de cultures et de sous-cultures différentes. C’est un mélange entre une vieille ville, et une métropole moderne. Je pense que cette expérience là-bas joue beaucoup sur ma créativité.

 

Tu as lancé ton propre label, intitulé Lyase Recordings. Pourquoi ce choix ?

J’avais énormément de morceaux sous le coude, et je voulais pouvoir le sortir dès que je le souhaitais, et de la manière dont je le souhaitais.

 

Tu peux nous expliquer pourquoi tu t’es associé avec NT89 pour ce projet de label ?

J’avais l’idée de lancer le label, mais j’avais besoin de quelqu’un pour m’aider à le faire. Il s’est avéré que NT89 était le partenaire idéal pour Lyase. J’admire vraiment son travail, et dès qu’il faut mettre la main à la patte, il sait se montrer extrêmement sérieux.

 

Le quotidien d’un chef de label ? C’est faire des choses ennuyantes…

 

Vous vous connaissez depuis quand tous les deux ?

Nous nous sommes rencontrés il y a 5 ou 6 ans, par l’intermédiaire d’un ami.

 

C’est quoi le quotidien d’un chef de label ?

Un chef de label doit guetter les musiques, tenter sans cesse de fortifier son réseau, mais aussi être en recherche perpétuelle de nouvelles idées. Que des choses plutôt ennuyantes à vrai dire…

 

Oui, on pense notamment à la paperasse. N’est-ce pas compliqué de gérer ce paramètre ?

Oh ça l’est ! Mais c’est aussi pour ça que j’ai décidé de m’entourer de la très talentueuse Jane, qui s’occupe de tout ce qui touche à la paperasse pour nous.

 

Quel genre de musique tu veux promouvoir avec ce label ?

Beaucoup de musiques ! Je ne veux pas rester enfermé dans le même style musical. Je veux que nos sorties soient variées. Bien sûr, la tendance restera dans la musique électronique. Cette volonté de sortir des sons variés sera mise en valeur par nos futures releases. Nous allons notamment sortir plusieurs travaux d’un groupe, qui travaille sur de la musique électronique, mais qui n’est pas du tout prévue pour les clubs.

 

D’ailleurs, ton dernier EP, « Heartbeat » est le premier de tes travaux à sortir sur ton propre label. Combien de temps as-tu mis pour le produire ?

Pas tant que ça en fait… Je dirais quelques longues sessions plutôt hardcores de studio…

 

 

Quelle était l’idée derrière cet EP ?

Je n’avais pas d’idée en particulier lorsque j’ai composé… Par contre, je me suis inspiré de la bande originale du film « Wir Kinder von Bahnhof Zoo » composée par David Bowie. (ndlr : le film est sorti sous le titre « Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…» en France). Dans les deux tracks originales, j’ai samplé quelques « pads » et « strings » de la bande originale, et je les ai modifiés pour qu’ils deviennent ce qu’ils sont dans les deux tracks de l’EP.

 

Peut-on dire que le son d’Heartbeat, est celui vers lequel tu veux te tourner maintenant ?

C’est, en effet, le son que je veux promouvoir avec Lyase Recordings. Ce n’est pas un morceau dit facile ou un son purement orienté dancefloor, qui pourrait intéresser d’autres labels.

 

As-tu un regard critique par rapport à tes anciennes productions ?

Ouais ! Je me dis que j’aurais dû travailler plus…

 

Il y a certains artistes qui n’aiment pas ce qu’ils produisaient avant, lorsqu’ils décident de changer de style. C’est aussi ton cas ?

Je ne considère pas vraiment avoir changé de style. Je suis toujours plus ou moins resté sur la même ligne de conduite à propos de mon style. J’ai peut-être grandi avec, et je l’ai emmené dans d’autres contrées du son, mais mon style a toujours été mon style.

 

Whitesquare

 

Nous avons entendu que tu étais un grand fan de Maya Jane Cole. Tu la connais personnellement ?

Non, malheureusement, je ne la connais pas. Pour moi, elle fait partie des meilleurs producteurs de musique électronique de ces dernières années.

 

Tu travailles actuellement sur un album long format. Peut-on avoir un peu plus d’informations sur le projet ?

Oui je travaille actuellement sur mon propre album. Cela va être un peu différent de mes anciens travaux. J’ai des chanteurs sur certains tracks, chose que je n’avais jamais faite auparavant. Je ne peux pas vraiment en dire plus pour le moment.

 

Quels sont tes futurs projets ?

J’ai pas mal de sorties, qui sont dans les clous. J’ai fait un remix pour Audiojack sur Culprit LA, des EPs sur Etruria, 2020vision, et sur Culprit. J’ai également quelques remix, qui devraient sortir début 2016.

 

 

Quizz express

 

Vinyle ou digital ?

Malheureusement, aujourd’hui, les releases ne sortent pas toutes en vinyles, donc je dirais les deux. Mais, s’il-vous-plait, les DJs, pas de Macbook !

 

Live ou DJ set ?

Cela dépend de qui est à la baguette.

 

Fête dans un gros club, ou dans un cadre plus intimiste ?

Les deux, mais je préfère quand même les ambiances plus intimistes dans un festival

 

Ton film favori ?

Il y en a beaucoup… Allez, je vais en dire un qui me passe par la tête : The 25th hour (ndlr : La 25e heure)

 

Ta série favorite ?

True Detective, mais seulement la saison 1

 

Ton artiste favori ?

Encore une fois, il y en a énormément. Un qui me vient en tête, là tout de suite : Mr G

 

 

Ton morceau préféré ?

Heartbeat !

 

 

Ton album favori ?

Oh c’est une question très difficile, je ne peux pas y répondre…

 

Romain Conversin

 

English Version

 

Why have you decided to choose Whitesquare as a name?

I had a project once with my friend called Blacksquare, we used to mix a lot of genres together, something like a mashup style, but using mainly underground stuff and fitting in them some acapellas. Anyway, I decided to focus more on my productions so when I finally received an interested from a record label asking me « so what’s your artist name ? » I just turned the black in to white, and that’s how quickly my aka was born.

 

When did you chose to make electronic music?

I stared really young, 15/16 or so. I had a demo copy of fruity loops which I spent entire after school days to play with it. But really I got more and more serious into productions around 2011. I gave up every free minute of my life to learn , practice , try and try again to acknowledge this fine art! And from then I guess things started to move in a good direction.

 

You was sure to do that for a living since the beginning?

I wasn’t sure at all. Sometimes I had hard times where I really thought if giving all up, and still sometimes have, but somehow something good always happens and makes me change my mind.

 

What are the artists who give you the desire to make this kind of music?

 It really changes from time to time, but probably all the Detroit scene, from Carl Craig to Derrick Carter via Derrick May and Underground Resistance.. Those are my favourite « classic » artist that gives me the desire to do what I do.

 

2015 seems to offer us a new Whitesquare, more lyric, with a sound more melodic and less “dancefloor” oriented. Can you explain why this change?

I experiment more with melodies now, before I was focusing more in the club oriented stuff , I don’t really know why but lately if I have a keyboard in front of me and I start producing, I pull out all these melodic stuff.. I don’t choose what to do, it just comes out !

 

You come from Italy, is this a good country to be a DJ?

It’s good to be an Italian Dj, just not in Italy! For some strange reason here in Italy promoters will call Italian artists only if they are big abroad. And it’s a pity because there is so much talent here.

 

What importance has your middle-east background on the music you produce?

Well you can feel it on my productions, they have this kind of melodic touch. I guess it comes from my time living in tel-Aviv, a city with million cultures and subcultures inside. A mix between old and super advanced city. I think that affects a lot your creativity.

 

Why did you decide to launch your own label called Lyase Recordings?

I had seriously lots of music, and wanted to be able to release it when and how I wanted to.

 

Can you explain why you decide to do that with NT89?

I had the idea to launch it, but needed someone who can help me with it, he was the perfect partner for this as I really admire his works and when it comes to work, he is a super serious person.

 

Since when do you know each other?

I think we first met maybe 5 or 6 yeast ago through a friend.

 

What kind of music do you want to share with this label?

A lot! I don’t want to stay on the same genre really, I want to vary a lot on what’s going to be released on Lyase Recordings, sure , it’s going to be mostly electronic music. And I say mostly because we are also going to release some albums from a cool band, which is electronic. But definetly not the club style!

 

What does a label’s chef every day? 

Looks for music, networking, think of new ideas.. Boring stuff you know?

 

Is this hard to take care of some things as the paperwork for example?

It is, that’s why we have our super talented Jane to take care of that kind of stuff for us

 

Let’s talk about your last EP Heartbeat. This EP is your first released on your own label. How many time did you take to produce those tracks?

Actually not that much. A couple of hardcore studio days I would say

 

What was your idea behind this EP?

Nothing in particular really, it’s insides a bit on the movie soundtrack made by David Bowie: « Wir Kinder vom Bahnhof zoo ». In both tracks I sampled some pads and string from there and tweaked them in what they are now.

 

Can we say that the sound of Heartbeat, is the sound you want to produce now?

That actually is the sound I would release more on my label, it’s not an easy or « peak time club sound» that other labels would be interested in.

 

Have you a critic look about your previous productions?

Yeah, I guess I should’ve practice more!

 

Some artists doesn’t like what they were producing before when they choose to change their style a bit. Is it your case?

Not really, I kind of stayed always on my own style.. I might have grown with it and took it to other places, but that always was my style.

 

I hear you’re a big fan of Maya Jane Cole. Do you know her? Is this possible you work with her in the future? For Lyase?

I don’t know her, I love her works. I think she is really one of the best producers on the last years

 

You’re working on a LP, doesn’t you? Can we have some more news about this project? Will it be released on Lyase?

Yes, I’m working on my own album.. It’s gonna be a bit different from my latest works. I have singers on some tracks, which is something I never really did before and didn’t use many 4/4 tracks. That’s all I can say for now!

 

What are the future releases on your label?

We got some cool releases coming down for the next year, including some big names and a Various artists that should be also out on double vinyl.

 

Any other projects coming?

Some new releases, a remix I did of Audiojack on culprit LA, EP on Etruria , EP on 2020vision, and an EP for culprit.. Also some remixes to come beginning 2016

 

 

Quiz express

 

Vinyl or digital? 

Unfortunately not everything now says gets released on vinyl. So I’d say both, just no MACBOOK Djs please!

 

Live or Dj set?

Depends whose live it is

 

Party in a big venue or more intimate?

Both, but I’d prefer intimate over a festival

 

Your favourite movie?

Too many to think of now so I’ll just shoot one that comes in my mind… « The 25th hour ».

 

Your favourite series?

True detective , first season.

 

Your favourite artist?

Too many, one of them that comes in my mind thinking : Mr .G

 

Your favourite song?

Heartbeat!

 

Your favourite LP?

 Now that’s a really hard question, can’t give an answer…

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *