Podcast #13 : Clarence Rise

Podcast #13 : Clarence Rise

A intervalles réguliers, un artiste ou un groupe composera un mix spécialement pour Techno Cadeau. On quitte l’Australie d’Eddie Hale et sa techno très dancefloor pour revenir en France et retrouver Clarence Rise, qui nous a concocté un voyage techno des plus plaisants.

 

Nous sommes à jamais liés par l’histoire avec Clarence Rise. Alors que le site était tout juste à ses balbutiements, le producteur basé à Nancy n’a pas hésité une seule seconde à nous accorder notre toute première interview. Clarence Rise nous a fait un second cadeau en nous préparant un mix exclusif pour le treizième podcast du site. Fidèle à sa réputation, l’amoureux de la nature s’est aventurée dans les contrées techno au parfum d’évocation. En plus de ce superbe voyage introspectif, Clarence Rise a répondu aux questions que l’on se posait sur ce fameux mix.

 

 

 

Qu’as-tu voulu apporter à l’auditeur en préparant ce mix ?

Comme à mon habitude, je privilégie l’esprit plutôt que la sueur des corps sur l’autel de la danse. Et pour ce set, j’ai accentué la chose en proposant une ambiance plus feutrée et moite, un rythme lent, donnant une sensation de lourdeur, de pesanteur s’accentuant au fil de l’heure. Jusqu’à la délivrance.

 

De ton côté, dans quel état d’esprit tu étais avant de te lancer dans l’enregistrement de ce podcast ?

J’ai réalisé ce set après une journée de boulot on ne peut plus classique. Mais autant j’aime ce travail, autant il me pompe beaucoup d’énergie, si bien qu’ensuite, il devient facile d’accéder à des tréfonds plus sombres du mental. Restait ensuite à les canaliser à travers le set.

 

Il y a des artistes de la tracklist que tu veux mettre en avant particulièrement ?

Tous les artistes de la tracklist ont une place de choix dans mon coeur, mais mes chouchous restent Kangding Ray et Positive Centre. Et Luigi Tozzi. Et Amandra…

 

Tu es plutôt du genre à préparer tes sets de façon minutieuse ou tu préfères te laisser porter et faire place à l’improvisation ?

Tout dépend. Pour l’exercice du podcast réalisé en studio, il faut savoir qu’il restera une trace indélébile du travail sur Internet et autres réseaux. Je prépare donc avec plus de minutie mon set pour l’occasion. Quand il s’agit d’un dj set sur scène, l’improvisation garde une place de choix, malgré la présence d’une trame préparée à l’avance, que je choisi de suivre ou pas.

 

Quels sont tes projets à venir ? Tu as fini ton set avec un son à toi qui n’est pas encore sorti, ça va bientôt être le cas ?

Le dernier titre du set, Axiom A, est un titre ambient dédié à mon plus grand projet en cours : mon album. Mais j’ai déjà diffusé ce son, sous un autre nom. Accompagné d’un petit clip maison que voici.

 

Tracklist :

01. A Sacred Geometry – Cyäegha

02. Feral – Brahma

03. Milton Bradley – The Unheard Voice From Outer Space

04. As Patria – The Mystery

05. Kobosil – To See Land

06. Luigi Tozzi – Quetzalli

07. Amandra – Drachme Tolosate

08. Amandra – Lutecia

09. Positive Centre – Plumes Of Chasm

10. Christinne – Infested Memories

11. Svreca – Seda Muerta

12. YYYY – Handful of Dead Organisms

13. Svarog – Construction 8

14. Voiski – Mathematical Park

15. Victor Martinez – Anything Called Dead Consumerism (Ness Remix)

16. Repart – Paradox

17. Von Grall – Falling Bodies

18. Lucy – Follow The Leader

19. Claudio PRC & UNC – MDXLIV

20. Voiski – Falling Behind

21. Svarog – Dancing with a Tambourine

22. Distant Echoes – Desolated Society

23. Oscar Mulero – Rotar (Tensal Remix)

24. Broken English Club – Godless

25. Positive Centre – Body Molecule

26. Inigo Kennedy – Requiem (Kangding Ray Remix)

27. SHDW & Obscure Shape – Augen Der Nacht

28. Family Sex – Manbait (Regis Version)

29. Terence Fixmer – Elevation (Answer Code Request Remix)

30. ASC – Raging Seas

31. Clarence Rise – Axiom A

 

Suivre Clarence Rise : Facebook/Twitter/Soundcloud/Site Off

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *