Top releases de la rédaction #1

Top releases de la rédaction #1

Toute nouvelle rubrique avec cinq galettes qui nous ont marqué ces dernières semaines. Au programme, le Various Artist de Taapion, Johannes Heil sur Exile, une pépite acide par Boston 168, du Dubiosity et du Jon Hester.

 

Comme en mai il est décrété que l’on doit faire ce qu’il nous plaît, on a décidé d’inaugurer un nouveau format d’article. Avec tous les bons disques qui passent entre nos oreilles et le manque de temps qu’on a à tous les chroniquer, on a décidé de vous offrir un format plus épuré dans lequel on y mettrait les disques qui nous ont le plus interpellé. Pas de rendez-vous hebdomadaire, ni de limite quant aux nombres de disque, tout dépendra du nombre de disque de qualité qu’on sera amené à entendre. La musique est un feeling, alors on suit le courant.

 

Various Artist (Bambounou, AWB, Ka:ast, Shlømo & PVNV) [Taapion Records]

Taapion006Inutile de représenter une énième fois le label Taapion mené d’une main de maître par Shlømo, AWB et PVNV. Les releases du label se font plutôt rares et c’est un événement à chaque fois qu’on y assiste. Pour cette sixième levée, les meilleurs gachettes du label se sont donné le mot pour créer une compile cinq étoiles. Bambounou nous a pondu track spatial dont il a le secret avec sa belle énergie mélancolique. « The Traitor » est un petit OVNI plein d’émotion. Shlomo en feat. avec AWB a allié douceur des notes de synthés avec une abyssale ligne de basse pour « Blind ». PVNV a fait dans l’aérien et le suggéré avec son morceau « Lost Manifest », tandis que Ka:ast ferme la compilation avec « Noumene » un peu plus techno mais tout autant mystérieux. L’image du label se fait de plus en plus noire et éthérée à l’image de ces artworks toujours aussi vivants grâce à des palettes de couleurs froides qui figent l’oeil.

La compil est sortie le 17 mars 2017. A retrouver sur Bandcamp.

 

Johannes Heil – Exile007 [Exile]

Johannes Heil - Exile007Johannes Heil nous gâte très régulièrement sur son propre label Exile et cette septième sortie ne change pas la donne. Le producteur allemand reste fidèle à sa techno lourde, remplie d’émotions. Toutes ses productions sont portées par un beat puissant et des sonorités douces. C’est dans les drops qu’il détruit tout le monde avec des longues plages de respiration avant de lâcher les chevaux. Notre gros coup de cœur se situe du côté du morceau « B2 ». Les arpèges simplistes font complètement mouche et la reprise après la montée nous a laissé sur place.

La galette est disponible depuis le 13 avril 2017. A retrouver sur Beatport.

 

Boston 168 – 90’s Space [Enemy Records]

Boston 168 - 90's SpaceAvec cet EP, le duo italien a décidé d’explorer les tréfonds de l’acid techno. On y retrouve donc les ingrédients d’un bon Boston 168 : rythme effréné, variété, changement de braquet régulier et douce volupté dans les aigus. Sauf qu’une pincée d’acid est ajoutée à tous ces éléments. La recette fonctionne bien et même très bien puisqu’on se rend compte que le tout se marie très bien. Le titre « 90’s space » prend ainsi une tournure assez folle. « Interstellar » va un peu plus faire appel à la conscience, tandis qu' »Orbit » prend un virage musical et moins acid. Les trois morceaux sont formés pour les joutes du dancefloor.

L’EP est sorti depuis le 26 avril 2017. Disponible en vinyle sur Decks.

 

Dubiosity – Subornation Of Perjury [Planet Rhythm]

Dubiosity - Subornation Of PerjurySi on doit citer un des meilleurs artistes de ces derniers mois, nul doute que Dubiosity siégerait dans le top 5. Pas encore très connu, le Néerlandais sort pépite sur pépite et son dernier EP en date « Subornation Of Perjury » doit être l’un des tout meilleurs qu’il n’a jamais produit. Fidèle à son style, entre tabassage en règle et longue réflexion mystiques, l’EP fait des ravages. Les beats sont d’une force surnaturelle et font dans la hard techno avec un BPM assez rapide et surtout un poids dans chaque frappe, mais c’est surtout dans les montées que le producteur se laisse aller. Les nappes atmosphériques et les chants religieux constituent ses meilleurs alliés pour aller chercher dans les profondeurs de l’âme de l’auditeur et cela fonctionne parfaitement. Mention spéciale à « Elysian Fields » qui peut emmener très très loin.

L’EP est dans les bacs depuis le 28 avril 2017. Dispo en vinyle sur Deejay.

 

Nicolas Pravel & Eric Lemuet – Prune EP [ARTS]

Prune EPNicolas Pravel et Eric Lemuet ne sont pas les Français les connus de la planète techno mais on sent qu’avec « Prune EP » sorti tout récemment sur Arts, ils vont faire une petite percée d’audimat. Il est clair que cette galette est destinée à renverser les dancefloors et à ce titre elle fait plus que bien le job. Le morceau « Prune » par exemple est la porte d’entrée dans un univers sombre type Tresor à la fois mental et sans concession. En d’autres termes, ça tape fort et ça fait tourner l’esprit. « Puzzlehead » joue aussi sur cet aspect mental avec plus de variété dans les textures. Les deux morceaux ont été remixé par Alex Dolby avec succès. Surtout la version « Détroit » du morceau Puzzlehead qui apporte un peu plus de légèreté au morceau original.

L’EP est sorti le 1er mai 2017. A retrouver sur Beatport.

 

Romain Conversin

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *